Bâclé et bien loin de la Compagnie des Glaces.

Le passager Clandestin continue sa collection Dyschroniques avec un bonheur de plus en plus grand.

En provenance de la petite planète Zoteux de la confédération du Pha'D K-lè cette petite collection Sinfonia.

Jolie petite réédition par Actusf de ce "classique".

Surement le dernier volume de cette série "Longue" après le décès de Pratchett.

Deuxième volume de cette "épopée" de presque 800 pages. Superbe "Planet Opera" dans le tumulte mais d'une grande finesse. Savant mélange de Vance, d'Hérault, de Heinlein avec un petit soupçon d'Anderson. Une réussite sans le moindre temps mort, sans délayage.

Très agréable rencontre avec l'auteur au siège des éditions Actusf en très bonne compagnie. Un grand merci à Jérôme pour son invitation et son accueil. Que ce soit à Sèvres ou à Chambéry c'est toujours un plaisir.

Étant sur place comment résister à l'appel du vide et ne pas repartir avec, en un seul volume, un prix Nebula, un prix Locus et un prix Hugo. Impossible.

Et re grand merci à Jérôme.

Pour ceux qui aiment l'aventure, l'archéologie, la SF, l'espionnage, la mégalomanie ... là ils seront servis: 917 pages sans le moindre temps mort, passionnant. Et en plus vous voyagez en hydravion ! J'en connais un qui aurait aimé ce livre surtout qu'il voulait "finir" sur un gros "pavé".

Le dernier Génefort.

Excellente idée que ces petits guides pratiques et de très haute qualité.

620 pages que celui qui nous manque aurait aimé.

Des monstres partout, une "entité" fort désagréable, un équipage très composite, une martienne hors du commun ...

Un grand anciens revient sur le devant de la scène.

Plus jamais vous ne traverserez Paris sans y penser.

Un post-apocalyptique plein de charme et de poésie, ça change.

Les petits "amis" de The Black jack, Drakon et Iceni, reviennent et pas seulement à Midway.

ACTUSF

Merveilleuse réalisation d'Actusf. Non seulement le contenu est passionnant mais la présentation est irréprochable. Superbe volume cartonné avec signet et marque-page. Mais aussi une splendide jaquette papier. Comme quoi, en ce début de XXI ème siècle on peut encore faire des livres de cette qualité. Un très grand merci à Jérôme pour y avoir cru.

La jaquette, et encore là vous ne voyez pas le dos.

Tout est dit dans ces quelques lettres de ce très beau marquage.

The cerise on the Cake: le marque-page différent de la jaquette dans quelques subtilités.

Dernier volume du cycle martien d'Eschbach.

Troisième et dernier volet de cette guerre formique.

Premier volume de la tétralogie.

Second volume. Splendide, on attend avec une certaine impatience le volume suivant. Si en plus vous pouvez rencontrer l'auteur ce ne sera qu'un bonheur supplémentaire.

Et voilà le troisième. Je plains ce pauvre Saxhauser: il va sûrement souffrir au cours de ces 600 pages !

Du Space-Op à la E.E. Doc Smith. Miam miam

Superbe réédition de ce monument et quelle somptueuse illustration de Manchu que l'on doit bien sur au Bélial.

The Chambéry's gang a encore frappé: un vraie réussite.

Black Jack est de retour. Les vaisseaux obscurs n'ont qu'à bien se tenir.... Et c'est pour qui la pâtée ?

Superbe reliure pour cette réédition.

L'aube de la littérature nous guette dans les ruelles d'Ourouk. Mais bien sur Manse a connu cela bien avant nous.

Le Bélial a encore frappé.

Réédition de La Patrouille du Temps en deux volumes. Couverture de The Unique Caza somptueuse, reliure à rabats, collection Kuasar avec les rabats et le marque page. Que demander de plus: tout y est.

Autre merci à JDB toujours aussi parfait.

Rencontre très intéressante avec l'auteur dans la librairie des Danaïdes. Fantasy maritime ce qui est assez rare.

De plus l'auteur a eu la gentillesse de nous le dédicacer.

Nouvelle petite  collection du Bélial: Pulp.

Le dernier Vance à ne pas avoir été encore traduit. Petit Space Op des années 50. Très belle couverture de Caza.

Mon Dieu, que vont-ils y trouver ? Le suspense est à son comble.

Qui a dit que David Weber n'écrivait que des récits concernant Honor ?

Tisiphone + Mégère + Une commando du "Cadre" = cela ne présage rien de bon surtout pour les méchants.

Cela ne vaut pas les Cheyennes de Grenier, heureusement la couverture est belle.

Il nous revient enfin avec un bon vieux Space Op.

Enfin une nouvelle traduction de ce classique.

L'Amiral frappe encore, grand merci.

Et en route pour un voyage d'une petite vingtaine d'AL ...

Superbe réédition avec une nouvelle traduction mais surtout une très belle couverture due, bien sur, à Caza. Qui a en plus fait la préface fort intéressante.

Etude ethnologique de plusieurs espèces peuplant la galaxie.

La saga de Miles rééditée en "forts" volumes.

Superbe huis-clos bien différent de la série Silo. 

De mieux en mieux, c'est fou ce que l'on peut faire dans notre système solaire !

Extrêmement difficile à lire. Beaucoup d'efforts demandés.

Le Passager Clandestin poursuit son oeuvre d'archiviste avec un grand bonheur.

Celui-là une petite merveille digne de Planète à Gogos.

ActuSF a encore frappé pour notre bonheur.

Grand merci à Sylvie Miller pour ces deux anthologies très intéressantes qu'en plus elle a dédicacé.

Alors là un grand moment. Enfin la première édition complète avec en plus les annotations sur tout ce qui a été retiré ou ajouté lors des précédentes éditions aussi bien française qu'américaines. Petite gâterie supplémentaire la toute première traduction du deuxième roman de ce cycle. On a dû attendre presque 80 ans pour cela. Même l'illustration de la couverture rappelle celle de la première édition ! Le premier Space Op et le premier Hard science en même temps.

La suite est en préparation, miam.

Superbe réédition de ce grand classique dans une traduction révisée et corrigée. Beau cartonnage de grand format. Comme quoi les vieux de la vieille ont encore de beaux jours devant eux. D'autant plus que certaines traductions des années 50/60 étaient parfois un peu "hasardeuses".

La vie, la mort, en fin de compte qu'elle différence y a t-il?

Si ce n'est peut-être comme le dit le héros: "Me réveiller, c'est toujours pire que mourir" !

Le BELIAL, grand moment

Grande vie à cette nouvelle collection.

Fort cartonnage de grand format superbement illustré par Nicolas Fructus. Tout y est: la qualité de l'impression, de la reliure, des textes mais surtout des dessins de The Fructus. Une réalisation qui prouve que l'on peut encore éditer des livres de grande valeur.

En plus Nicolas a même prit le temps de le dédicacer.

Que dire de plus que MERCI.

A de prochaines aventures.

La suite des 40 petites dédicaces journalières de Nicolas. Quelle riche idée de les avoir éditées sous forme de petit recueil.

RIVIERE BLANCHE