Robert DARVEL

SEVRES 2016

Nicolas FRUCTUS

En premier lieu le Monument du Bélial de cette année, à savoir Gotland. Merveilleuse réalisation mais surtout superbes illustrations. Grand merci aussi pour toutes les explications concernant les inter-actions encre / papier pour les tirages spéciaux.

Mais il ne s'est pas arrêté là. J'ai eu le grand plaisir de voir transformé ce Cher "Prince-Marchand".

MANCHU

Il était là aussi. Un grand merci pour sa gentillesse et sa disponibilité.

 

Vous aurez bien sur reconnu le charmant dragon de Rosée de feu de Mauméjean.

 

L’enchâssement de Watson.

 

Bien sur les Perséïdes. Si vous le demandez gentiment vous pourrez même savoir pourquoi la jolie petite maison de la couverture a une aussi grande baie vitrée.

Maintenant ce superbe N° de L'illustre Fantascienza est dédicacé par The Claude et par Manchu qui a ainsi pu faire un petit voyage dans le temps.

 

BARANGER

Superbe dédicace pour son Dominium Mundi.

Divers

Laurent Whale chez Hélios qui nous a fait comprendre à demi mot que nous n'aurons plus d'autres Space-Op de PJ Hérault. Snifff

Baranger et Génefort se répondant pour une dédicace. Moult merci messeigneurs.

Pour le dernier des Francs de michel Pagel. Curieuse destinée que celle de ce livre. A propos nous allons avoir des nouvelles d'Honor H.

Double dédicace de Léourier et de Baranger.

Fidèle à lui même le Carnoplaste en termine avec son exploration du système solaire. Grand merci à Julien d'avoir été là.

Il était bien occupé le bougre mais il a prit le temps de ce petit mot.

Rien que pour les titres on se doit de les acheter ;o)))))))))))))

Sylvie Miller toujours aussi disponible et souriante. Grande spécialiste de tout le monde Hispanique.

Et hop un deuxième.

T . ROUXEL

Nous a fait l'immense plaisir de nous dédicacer les deux volumes du Skylark édités par Rivière Blanche.

Il n'y a plus qu'à attendre le prochain volume.

Vous aurez bien sur reconnu ce cher Dr DuQuesne à son légendaire sourire si bienveillant.

Et là aussi pas de doute, c'est bien Richard Ballinger Seaton. Comme quoi l'illustrateur a toujours intérêt à rencontrer réellement les personnages dont il fait le portrait.

Grand merci à Philippe Caza (rencontré une nouvelle fois en juin à Annecy pour une conférence sur rené laloux) pour ce Dirdir plus vrais que nature. On n’oublie pas un tel sourire ;o)